Livraison Délai de livraison en temps réel : 31 minutes

La pêche durable, nouvel enjeu !

Chez Sushi Soba, nous mettons un point d'honneur à ne travailler qu'avec des produits BIO issus de pêche durable.

Selon un sondage rendu public par le label MSC, les Français sont de plus en plus préoccupés par les questions environnementales et la durabilité de la pêche… Mais, au moment de l’achat, d’autres critères sont plus importants à leurs yeux.

La pêche durable, nouvel enjeu, mais pas la priorité des consommateurs...

Le Français est amateur de poisson. Neuf consommateurs sur dix mangent régulièrement des produits de la mer et la consommation moyenne d’un Français s’élève à 34 kg par an (contre une moyenne de 20,5 kg dans le monde). Et en fin connaisseur, il préfère le poisson sauvage.

Bonne nouvelle, les consommateurs sont de plus en plus avertis. Selon une étude de Globescan pour le MSC (Marine Stewardship Council), organisation internationale qui promeut la pêche durable (label MSC), les préoccupations environnementales des Français et leur volonté d’agir pour la préservation des ressources marines sont un facteur qui joue dans le choix de consommation… autant que le prix.

Mais d’autres facteurs sont privilégiés. Bien sûr, la qualité du poisson et ses atouts nutritionnels arrivent au premier plan. Celui qui a déjà mangé un poisson pas frais comprendra l’importance de ce premier critère. Viennent ensuite, son goût, sa provenance, sauvage, non OGM…

Préoccupations environnementales

Parmi les risques environnementaux qui pèsent sur la pêche, la pollution des océans (60%), suivie de près par la surpêche (57%) sont les menaces les plus inquiétantes pour les océans, selon les sondés. Ils sont également conscients de l’impact de leur consommation sur l’avenir des océans.

92% d’entre eux (contre 83% dans le monde) reconnaissent qu’il faut préserver les produits de la mer et huit sur dix estiment que la sauvegarde des océans passe par une consommation de produits de la mer durables. Ils se disent même prêts à changer leurs habitudes d’achat en faveur d’une alternative durable (74%). MSC y voit un "un signal important pour les encourager à l’action!"

Label MSC

"Parmi les Objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations unies, l’ODD n°14 porte sur la conservation et l’exploitation de manière durable des océans", rappelle Edouard Le Bart, directeur du programme France de MSC. "Le label MSC est un outil qui peut contribuer à atteindre cet objectif", poursuit-il. Aujourd’hui, 13 % des captures de pêche dans le monde sont labellisées.

En France, c’est moins : 13 pêcheries sont certifiées MSC, ce qui représente quelque 15% des captures. Si le consommateur doit passer de la conscience à l’acte, il faut aussi reconnaître que la quantité des produits estampillés "gestion durable" doit augmenter. "MSC s’est fixé pour objectif de passer à 20% d’ici 2020 et 30% d’ici 2030 de captures certifiées MSC", déclare Edouard Le Bart.

Pour en savoir plus :

www.usinenouvelle.com

{IMAGE}

{NAME}

{ACCOMPAGNEMENTS}

{PRICE}

+ {QUANTITY} -